[Ajouter ce site
dans vos favoris]

- Recherche par substances -

A  B  C  D  E  F  G  H
 I  J  K  L  M  N  O  P  Q
 R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

- Recherche par symptômes -




Partenaires













ABROTANUM
ARTEMISIA ABROTANUM
HERBA ABROTANI
MUGWORT
L'AURONE MALE OU ARMOISE
(COURONNE DE SAINT JEAN)
LA CITRONNELLE DONT ON
UTILISE LES FEUILLES FRAICHES

Présentation de la substance homéopathique :

L'aurone mâle ou armoise ou citronnelle est une plante de la famille des astéracées (synanthérées) qui pousse à l'état sauvage en buisson d'herbes vivaces sur les pentes rocailleuses du sud de l'Europe. Sans parler du condiment au goût amer et piquant, à l'état naturel les feuilles d'abrotanum ont des propriétés répulsives pour les insectes, antiparasitaires et vermifuges bien connues. On prétendait au Moyen-âge qu'un cataplasme ou un emplâtre fait à partir d'argile et de feuilles fraîches préservait de la chute des cheveux et en favorisait la repousse. On prête toujours à abrotanum de puissantes vertus vermifuges. Dans l'usage homéopathique, les grandes applications d'abrotanum sont la dénutrition, les parasites et les affections des muqueuses gastriques. C'est un antispasmodique puissant qu'on utilise aussi dans les pathologies du système nerveux central comme certains cas d'épilepsie (en accompagnement des traitements lourds) et de somnambulisme. La teinture mère est extraite à partir des feuilles fraîches.

Symptômes généraux :

Profil type :

Abrotanum est le médicament des dénutris, des amaigris et des carencés à la suite de pertes de liquides corporels. Ceux chez qui l'amaigrissement est plus important en bas qu'en haut. Aux différents stades du trouble métabolique, l'amaigrissement commence toujours par les membres inférieurs puis se « répand » vers le haut pour se terminer par le visage dont il fripe et vieillit précocement la peau qui parfois se décolore. Il existe chez le sujet abromatum une alternance de diahrrées et de constipation avec nette aggravation des symptômes avec l'arrêt brutal de cet écoulement. Hors des épisodes de gastralgies, l'appétit est féroce avec sensation d'abdomen vide. Malgré ces poussées d'appétit, l'amaigrissement se poursuit souvent dans des proportions effrayantes qui font craindre une pathologie grave. Le tableau d'abromatum doit impérativement se compléter par des rhumatismes articulaires avec fourmillements et engourdissements aggravés au réveil et dont les douleurs fulgurantes précèdent la survenue de l'œdème.
Le grand signe d'abromatum est l'existence de ces rhumatismes articulaires et de leur dérive cardiaque avec grandes douleurs cardiaques en jets + oppressions et sensations de poids altérant la capacité respiratoire avec respiration parfois sifflante.
L'épuisement est total, les bronches sont à vif, le sujet présente des poussées de furoncles infectés accompagnés de dépression et d'abattement, les symptômes sont améliorés par l'écoulement et immédiatement aggravés par la constipation, le froid humide, la nuit.
Chez un nouveau né ou un jeune enfant abromatum, dénutri, amaigri, fripé, le visage qui maigrit en dernier lieu est ridé « comme celui d'un vieillard ». Dans certains cas d'amaigrissement particulièrement sévère (athrepsie)  il rappelle un peu les faciès des enfants atteints de progeria (maladie génétique induisant un vieillissement accéléré des tissus). Les yeux sont tristes et cernés de bleu.

Abrotanum sera souvent associée à China pour les épuisements à la suite d'écoulements, à hépar sulfur pour les furonculoses accompagnées de stress et d'irritabilité et à bryona ou aconit pour les symptômes cardiaques.