[Ajouter ce site
dans vos favoris]

- Recherche par substances -

A  B  C  D  E  F  G  H
 I  J  K  L  M  N  O  P  Q
 R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

- Recherche par symptômes -




Partenaires













ABIES NIGRA
(PICEA NIGRA)
(PICEA MARIANA)
LE SAPIN NOIR DU NORD DE L'AMERIQUE

Présentation de la substance homéopathique :

L'épicéa noir ou épinette noire (black pruce en anglais), famille des abiétacées. Voisin géographique de canadensis, son cousin éloigné de la famille des pruches, on trouve picea mariana dans toutes les grandes forêts canadiennes depuis l'Alaska jusqu'aux grands lacs et la frontière des Etats-Unis ainsi que dans les grandes forêts de l'Europe du nord (picea nigra ou abies). C'est une espèce dense et touffue aux aiguilles fines et piquantes et à l'écorce râpeuse aux reflets gris-brun souvent recouverte de lichen noir d'où le nom de cette épinette. Abies nigra aime les sols légers et secs, sablonneux, les tourbières. De sa résine souvent abondante on extrait le camphre et la térébenthine. 

Symptômes généraux :

Profil type :

Très proche du tableau symptomatique de dyspepsie et de dysphagie d'abies canadensis, abies nigra ne s'en différencie que par des écarts thérapeutiques faibles mais fondamentaux.
On peut dire en premier lieu qu'abies nigra s'adresse prioritairement à tout ceux qui n'ont jamais faim au petit déjeuner avec impression d'estomac refermé et impression qu'aucun aliment ne passera à cette heure là.
En deuxième lieu, l'aspect « dévorant » de canadensis se retrouve chez nigra, avec boulimies et fringales maladives mais exclusivement la nuit lorsque l'estomac se vide et qu'abies nigra devient agité et anxieux alors qu'il a somnolé tout le jour. Voici donc un signe important de nigra à retenir : abattement et somnolence le jour + agitation, nervosité, insomnie et fringales la nuit. C'est à ces heures qu'abies nigra dévore en ajoutant à ce tableau que le matin venu l'estomac de nigra se referme douloureusement jusqu'au midi où l'appétit dévorant reprend le dessus.
En troisième lieu, à la différence de nombreuses autres substances, les symptômes de dyspepsie et de dysphagie chez abies nigra se déclenchent immédiatement après avoir mangé (malaise post prandial) avec irritation et / ou grande somnolence (les yeux veulent se fermer et l'esprit se brouille) + borborygmes et grand tableau dyspepsique et dysphagique alors que pour comparaison un malaise dyspepsique une heure après avoir mangé appellera plutôt lycopodium (lourdeur, chaleur) ou nux vomica (+ somnolence). 
Les trois grands signes distinctifs d'abies nigra sont :

A ce titre abies Nigra traite prioritairement les boules d'angoisse et les nœuds au-dessus de l'estomac (et non à l'estomac) de ceux qui ont l'impression que leur œsophage est « sec » et contracté et que la nourriture ne passe pas, qu'elle n'entre pas dans l'estomac. Ceux aussi qui ont l'impression que ce qu'ils avalent n'atteint pas leur estomac. Ceux qui boivent et reboivent de l'eau pour avaler un médicament car ils ont l'impression que ce médicament est coincé. Ceux enfin qui ont l'impression d'être malades du cœur et qui ressentent des angoisses et des oppressions « cardiaques » alors que c'est leur estomac qui ne fonctionne pas bien. Pour relever de l'action d'Abies, vous devez avoir la certitude physique d'une boule à l'œsophage sur le trajet des aliments ainsi qu'une sensation de corps étranger localisé au niveau du cardia avec impression de nœud juste au-dessus de l'estomac (alors que pour canadensis cette sensation se situe dans la région épigastrique donc entrée de l'estomac franchie).
Pour compléter ce tableau, citons  que les symptômes dysphagiques d'abies nigra retentissent essentiellement et avant tout au niveau du cardia c'est-à-dire dans la partie basse de l'œsophage avec sensation de corps étranger ou de nœud juste au-dessus de l'estomac. Citons aussi que ces symptômes d'oppression localisés à cet endroit retentissent fatalement sur le cœur et les voies aériennes supérieures avec :

Notons pour conclure qu'abies nigra se justifie en première intention dans toutes les affections dysphagiques et dyspepsiques situées au niveau du cardia car cette substance agit profondément et de manière durable sur les muqueuses digestives.
Voici donc un excellent exemple d'un faisceau de symptômes pseudo respiratoires et pseudo cardiaques dont la cause n'est en fait qu'un problème digestif comme rappelons-le quantité d'asthmes, d'allergies mais aussi d'angoisse, d'irritabilité et d'agitation : ces douleurs sourdes et persistantes que vous identifiez comme étant de la peur ou de l'angoisse inexpliquée est en fait un signal de souffrance digestive qu'il faut soigner en priorité afin d'éteindre le symptôme de fausse peur. Si à l'inverse vous traitez l'angoisse comme si ç'en était vraiment vous faites fausse route et vous ne ferez que déplacer le symptôme.